Catégories
Actualité nationale AESH

AESH : une pseudo revalorisation au 1er septembre… Le compte n’y est pas !

Suite aux conclusions du Grenelle du mois de juin, le ministère de l’éducation nationale a fait paraître un décret au Journal officiel du 23 août 2021 pour revaloriser les AESH. Malheureusement, n’ayez pas trop d’illusions, cette aumône n’est toujours pas à la hauteur des attentes légitimes des AESH !

Mais que dit le texte?

Au 1er septembre 2021, la rémunération des AESH se fera de la façon suivante :

  • Lors du premier CDD de trois ans : L’AESH sera rémunéré à l’échelon 1 (indice brut 359 ; indice majoré 335) ce qui représente 1 335 euros pour un temps plein et 814 euros pour un 61%
  • Lors du second CDD de trois ans : L’AESH sera rémunéré à l’échelon 2 (indice brut 374 ; indice majoré 345) ce qui représente 1 374 euros pour un temps plein et 838 euros pour un 61%
  • Lors de la signature du CDI (6 ans d’ancienneté) : L’AESH sera rémunéré à l’échelon 3 (indice brut 388 ; indice majoré 355) ce qui représente 1 413 euros pour un temps plein et 861 euros pour un 61%
  • La durée requise dans chaque échelon pour accéder à l’échelon supérieur est fixée à trois ans.

Pour un vrai salaire !

Cette pseudo revalorisation ne répond en rien aux revendications des AESH relayée par la FNEC FP-FO depuis des années. La mobilisation doit se poursuivre, dès la rentrée pour exiger un vrai SALAIRE et un vrai STATUT !

– La FNEC FP-FO exige que 24h correspondent à un temps complet
– Elle revendique que les AESH puissent bénéficier des mêmes indemnités et primes que leurs collègues (indemnité REP/REP+, prime informatique…)

− Un vrai salaire en commençant par une réelle revalorisation indiciaire de 183 euros net par mois pour tous immédiatement et sans contrepartie !

− La création d’un statut de la Fonction Publique ;

− L’abandon des PIAL et de la politique de mutualisation des moyens.

Retrouvez ici le Décret n° 2021-1106 du 23 août 2021 

Ainsi que le tableau de l’échelonnement indiciaire : Arrêté du 23 août 2021 relatif à l’échelonnement indiciaire