Catégories
Actualité départementale

« Job dating » dans l’académie de Strasbourg : Non à l’ubérisation de l’école et des enseignants !

L’annonce est parue sur le site de l’académie de Strasbourg et propose de recruter des enseignants contractuels dans la voie bilingue dans les écoles, les collèges et les lycées !

Les candidats ont rendez-vous le mercredi 22 juin au lycée Marcel Rudloff de Strasbourg et à la Cité administrative Coehorn de Mulhouse.

Le job dating, c’est au mieux 30 minutes d’entretien pour mettre un enseignant devant des élèves… Le job dating, c’est l’ubérisation de l’école publique, c’est sa destruction, c’est un pas de plus vers sa privatisation.

Le professeur de demain, version Macron, c’est une personne non formée, non diplômée, recrutée à la va-vite, sur un coin de table, corvéable à merci et jetable à volonté !?

La défense des diplômes nationaux est portée depuis des années par la FNEC FP FO ainsi que le recrutement de professeurs sous statut donc formés et détenteurs des diplômes requis.

La FNEC FP FO pense que, la multiplication des job dating sur tout le territoire national, pour recruter en quelques minutes des professeurs au rabais smicardisés, ne peut que contribuer à dévaloriser notre métier et l’ensemble des collègues dans leur professionnalité.

Dans le même temps, alors que l’académie de Strasbourg organise des jobs dating pour recruter des personnels sans aucune formation, les professeurs sous statut ayant réussi le concours sont contraints de multiplier les commissions d’entretien quand ils postulent sur des postes profilés : deux poids, deux mesures. La situation est affligeante et inacceptable pour la FNEC-FP-FO !

Quelle serait la réaction de la population française si pour les soigner, des personnes non formées et sans diplôme étaient recrutées de cette manière pour remplacer les infirmières et les médecins diplômés ?

En organisant le chaos en refusant de recruter des professeurs en nombre suffisant pour remplacer les enseignants malades pendant la pandémie, le gouvernement a confronté la population à la difficulté de ne plus être sûr que son enfant puisse être accueilli par son établissement scolaire.

Lire l’intégralité de notre communiqué ci-dessous :


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com