Catégories
Actualité départementale

Trop c’est trop ! Tous en grève jeudi 13 janvier ! Selon notre enquête, de nombreuses écoles fermées !

Enquête sur la grève ICI

N’oubliez pas d’envoyer les déclarations d’intention de grève avant lundi minuit à votre IEN. Vous pourrez toujours décider au dernier moment de rejoindre votre poste quand même.

Depuis la rentrée de janvier la colère explose dans les écoles.

Les personnels n’en peuvent plus des protocoles Blanquer (le 49ème étant sorti le 6 janvier). Ils n’en peuvent plus des ordres et des contrordres permanents, des personnels non remplacés, des pressions pour effectuer du téléenseignement, de la charge de travail insupportable que le ministre fait subir aux directeurs… Ils constatent que le ministre se refuse à leur fournir les moyens de protection individuelle qui manquent toujours.

Ils relèvent pourtant que ce n’est pas une question financière puisque M. Blanquer se flatte d’avoir rendu 75 millions d’euros qui faisaient pourtant partie du budget 2021, après les 600 millions qu’il avait déjà « économisés » en 2020.

Pour le SNUDI-FO, c’est donc une situation de chaos voulue par le ministre.
Comment d’ailleurs ne pas mettre cela en relation avec les dernières annonces du président Macron le 6 janvier, qui veut « repenser » la fonction des enseignants en instaurant le salaire au mérite et leur recrutement par les chefs d’établissements, c’est-à-dire « emmerder » les enseignants ?
A l’image du président, le ministre ne cesse de mépriser les personnels. La situation actuelle ne peut plus durer, il faut que cela cesse !

Dans cette situation de chaos inédit dans les écoles, le SNUDI-FO appelle les personnels du 1er degré à préparer une grève massive dès le jeudi 13 janvier pour revendiquer :
– Le recrutement immédiat de tous les candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires et le réabondement de celles-ci, la stagiarisation ou la titularisation de tous les contractuels qui le souhaitent ;
– Le recrutement d’infirmières scolaires, de médecins scolaires et de médecins de prévention à hauteur des besoins et la réintégration de tous les personnels suspendus ;
– La création de toutes les classes et de tous les postes nécessaires et aucune fermeture de classe lors des prochains CTSD ;
– Le respect des prérogatives des directeurs d’école, l’arrêt de l’accumulation des tâches supplémentaires et l’abandon de la loi Rilhac ainsi que de l’expérimentation Macron à Marseille ;
– De véritables mesures de protection, comme des masques FFP2, des tests et des capteurs de CO2 pour les personnels qui le souhaitent, en lieu et place des protocoles inapplicables qui rendent fous ;
– La tenue de CHSCT en urgence pour les départements qui le demandent ;
– L’arrêt de toutes pressions vis-à-vis des personnels pour les contraindre à effectuer du télé-enseignement non réglementaire ;
– L’augmentation de 21% de la valeur du point d’indice et une augmentation indiciaire immédiate de 183€ net mensuels comme l’ont obtenu les hospitaliers ;
– Un vrai salaire et un vrai statut pour les AESH, l’abandon des PIAL.

Le Snudi-FO appelle les personnels à se réunir en AG le 13 janvier et à mettre en discussion la poursuite de la grève pour gagner sur les revendications.

Le Snudi-FO s’adresse aux autres organisations syndicales du 1er degré afin de leur proposer d’appeler en commun à la grève afin d’obtenir satisfaction sur les revendications

Le Snudi-FO appelle les collègues à préparer la grève interprofessionnelle jeudi 27 janvier à l’appel de FO, CGT, FSU,
Solidaires, UNEF, UNL, MNL et FIDL au côté des autres salariés et de la jeunesse, qui ne sont pas épargnés eux non plus par les mesures gouvernementales !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com