Catégories
Actualité nationale

Assez de mesures contre l’école publique et les personnels ! Grève mardi 26 janvier !

Lors de son allocution télévisée le 14 janvier avec le premier ministre, Blanquer n’a pas dit un mot sur la question des recrutements statutaires qui seraient nécessaires dans les écoles dans la situation actuelle.

Réunissant les organisations syndicales quelques jours plus tard, ses représentants ont à nouveau refusé de répondre à l’exigence portée par la FNEC FP-FO, exigence qui reprenait une revendication commune à l’ensemble des organisations syndicales et de la FCPE : le recrutement immédiat en tant que fonctionnaires stagiaires de tous les candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires et le réabondement de celles-ci !

Les élèves peuvent donc continuer à s’entasser dans des classes surchargées, les remplaçants, les enseignants spécialisés peuvent continuer à manquer… le ministre s’en moque !

Une avalanche de fermetures de classes se prépare !

Pire, il prépare une rentrée 2021 inacceptable. Dans les départements, lors des comités techniques ou des groupes de travail, la vérité se fait jour.
Avec le dédoublement des classes de grande section en éducation prioritaire, avec l’augmentation – même minime – des décharges de direction, les 2489 postes créés ne constituent qu’une dotation positive en trompe l’œil !

Dans les faits, c’est une avalanche de fermetures de classes qui se prépare ! D’ailleurs, les IA-DASEN et recteurs indiquent que le dispositif visant à ne pas fermer de classes dans les communes de moins de 5.000 habitants sans
l’accord du maire ne sera pas reconduit cette année, ce qui ne peut préparer qu’une saignée dans les écoles rurales !

Le ministre continue de se moquer du monde !

Quant aux autres annonces du ministre, elles ne font que confirmer que celui-ci se moque du monde !
Il s’agirait désormais que les élèves de différentes classes ne soient plus brassés à la cantine, alors que lorsque des élèves d’une classe où l’enseignant absent n’est pas remplacé doivent être accueillis dans une autre classe, ce brassage ne pose pas de problème au ministre !

Ce non-brassage des élèves à la cantine ne peut qu’engendrer un nouveau casse-tête pour les personnels déjà au bord de la rupture : certaines communes font déjà pression pour étendre les heures de repas et donc décaler les heures de classes ! D’autres entendent organiser des repas dans des salles de classes que nos collègues seraient sommés de quitter ! Inacceptable !

Quant au dépistage des personnels organisé par le ministre (dépistage qu’il trouvait parfaitement inutile quelques mois plus tôt), sur lequel il se garde bien d’ailleurs de donner la moindre précision, chacun comprend qu’il s’agit là d’une opération de communication et non d’une volonté d’organiser la protection des personnels !

Face au refus du ministre d’opérer immédiatement les recrutements statutaires nécessaires, face à la rentrée catastrophique qu’il prépare, face à l’augmentation de la contractualisation et de la précarisation dans les écoles, face aux ordres et contrordres incessants, aux protocoles inapplicables et à la gestion erratique de la crise sanitaire, faisons valoir notre colère et nos revendications !

Tous en grève mardi 26 janvier ! Tous à la manifestation de Strasbourg Place de la République.

Assemblée Générale dès 13h.

Départ de la manifestation à 14h sous les drapeaux FO !