Catégories
Actualité nationale

Les revendications des lycéens sont les nôtres ! Ne touchez pas à nos élèves ! La répression, ça suffit !

Jeudi 6 février, jour de grève et de manifestation interprofessionnelle contre la réforme des retraites, des rassemblements intersyndicaux ont été organisés le matin devant les rectorats et le ministère pour exiger l’arrêt de la répression contre les personnels et les lycéens qui demandent l’abandon des E3C (épreuves communes de contrôle continu).

Ça suffit ! Stop ! Ne touchez pas à nos élèves !

Tournant le dos aux revendications des personnels et des lycéens, Jean-Michel Blanquer a voulu faire passer à marche forcée la tenue de la session d’E3C. Les recours à l’intervention des forces de l’ordre se multiplient. Elles ont parfois entraîné des violences et des gardes à vue à l’encontre de jeunes lycéens. Des policiers en tenue anti-émeutes sont devant et dans les établissements. Des élèves sont séquestrés dans les salles fermées à clé. Des lycéens sont gazés, molestés, matraqués…

Les convocations de lycéens au commissariat se sont multipliées cette semaine. La FNEC FP-FO ne peut l’accepter !

Cette situation ne peut plus durer ! Le ministre en porte l’entière responsabilité !

A Strasbourg, alors que les lycéens organisaient un blocage du lycée Marie Curie pour se joindre à la grève du 6 février contre les E3C et contre la réforme des retraites, la police est intervenue pour débloquer le lycée et a mis en garde à vue trois personnes dont deux lycéens. Les lycéens présents ont refusé d’entrer dans le lycée encadré par la police et son partis manifester au campus universitaire.

L’AG éducation du Bas-Rhin et les organisation syndicales, CGT éduc’action Alsace-FNEC FP FO 67-FSU Alsace et Sud Education Alsace protestent contre la répression et les arrestations et ont appelé à se rassembler devant le commissariat à l’issue de la manifestation pour exiger leur libération.

Suite à ce rassemblement, les lycéens ont été libérés.