Catégories
Actualité

Deux millions ont dit dans tout le pays :
Pas question de prendre 2 ans ferme !
AG pour décider des suites et obtenir le RETRAIT !

Dans toute la France, plus de deux millions de manifestants sont descendus dans la rue à l’appel des confédérations.

La grève pour le retrait de la réforme Macron-Borne a été massive dans de nombreux secteurs du public et du privé, encore plus suivie que le 5 décembre 2019 : Entre 65 et 75% de grévistes dans les centrales nucléaires, 66% à Enedis, entre 70 et 100 % dans les raffineries, à la SNCF 80% des conducteurs ont cessé le travail. De nombreuses
directions d’usine ont été contraintes d’arrêter les chaînes de production… A Airbus, au moins 5 000 salariés ont débrayé et ont rejoint la manifestation toulousaine.

75% de grévistes à l’Education nationale ! Des milliers d’écoles et d’établissements fermés !

La détermination est là. La force de la grève et des manifestations du 19 janvier sont un puissant encouragement : on peut, on doit faire reculer le gouvernement !

L’intersyndicale qui s’est réunie au soir de la grève appelle à une nouvelle journée de grèves et de manifestations interprofessionnelles le 31 janvier.

L’ensemble des organisations appelle à multiplier les actions et initiatives partout sur le territoire, dans les entreprises et services, dans les lieux d’étude, y compris par la grève, notamment autour du 23 janvier, jour de la présentation de la loi au conseil des ministres.

Elles appellent les salariés et les jeunes à préparer des assemblées générales pour discuter des suites de la mobilisation.

La FNEC FP-FO appelle les personnels à se réunir en AG pour discuter de la poursuite de la mobilisation, y compris par la reconduction de la grève où c’est possible, et faire que la date du 31 janvier soit encore plus forte que le 19 janvier.

La FNEC FP-FO appelle tous les personnels à se réunir, dans les écoles, établissements, services, si possible dans l’unité syndicale la plus large pour :
– discuter des suites de la mobilisation et son amplification, y compris la grève et sa reconduction ;
– mandater des représentants d’école, d’établissement ou de service dans les AG de secteurs et/ou les AG départementales pour rapporter les prises de positions et pour décider et organiser la grève.

Comme l’intersyndicale nationale, la FNEC FP-FO considère que si le gouvernement s’entête, ce sera le blocage du pays. La grande majorité des salariés y est prête : ils savent que c’est ce qui fera plier le gouvernement.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com