Catégories
Actualité départementale Instances départementales

CSA SD du 5 janvier 2023 : notre Compte-Rendu

Ce jeudi 5 janvier, le SNUDI-FO siégeait au Comité Social d’Administration Spécial Départemental (CSA SD), nouvelle instance créé après les élections professionnelles de décembre.

Vous retrouverez ici notre déclaration liminaire

Compte-Rendu de la séance

Suite aux élections professionnelles de décembre, le CTSD est renommé CSA SD (Comité Social d’Administration Spécial Départemental) mais l’instance reste la même dans ses attributions.

Le CSA de ce jour a donc pour vocation de faire le bilan de la rentrée 2022 et nous connaitrons les propositions de fermetures (et d’ouvertures) pour la rentrée 2023 lors du CSASD du 31 janvier.

Le DASEN observe une baisse démographique qui n’est cependant pas à la hauteur de ce qui était attendu : – 595 élèves au lieu de -1492 élèves lors de cette rentrée.

Informations diverses :

– 3 postes de RASED non pourvus ont été transformés en poste à profil pour gérer les grandes difficultés scolaires. Ce sont des enseignants spécialisés qui vont aller en classe pour observer et apporter leur expertise aux collègues.

– On remarque une baisse de fréquentation du bilingue au cours des années. En effet, sur 1934 CP bilingues en 2018, seuls 1635 iront jusqu’au CM2 et par la suite, seuls 1085 élèves iront e n 6e bilingue alors que 54% des collèges ont une filière bilingue dans le département ! Le coût de cette politique éducative est extrêmement élevé dans le 1er comme dans le 2nd degré pour des effets minimes puisque moins de 200 élèves passeront le BAC bilingue !

FO : Des collègues nous informent que leurs élèves ayant une notification individuelle sont contraints de se partager l’AESH avec d’autres élèves du fait du manque de moyens, ce qui est contraire à la préconisation MDPH. Que compte faire l’administration pour respecter la règlementation ?

DASEN : Lorsque nous observons un écart entre  une notification et la réalité de l’accompagnement, nous essayons d’ajuster au mieux pour résoudre ces problématiques. Nous avons pu recruter 67 AESH supplémentaires en décembre mais cela n’est encore pas suffisant.

Nous constatons que les ULIS ne sont toujours pas comptabilisés dans les classes lors des mesures de carte scolaire. C’est également le cas dans le 2nd degré avec les UPE2A. Les OS demandent à ce que ces élèves soient comptabilisés à partir de la rentrée prochaine.

Certains collègues n’ont pas pu bénéficier de leurs journées de pondération lors de l’année scolaire 2021-2022 mais l’administration nous informe qu’elle n’a rien engagé pour ces collègues-là mais tiendra ses engagements pour l’année scolaire en cours. A suivre…

L’administration rattrape actuellement les journées de décharges des directeurs d’écoles de 1 à 3 classes n’ayant pas eu l’intégralité de leurs jours l’an passé. Pour cette année, les objectifs devraient être tenus.

L’administration nous confirme que les PPMS  ne relèvent plus de la compétence des directeurs !

Actuellement, 42 contractuels sont engagés en monolingue pour 41 postes et 45 contractuels en allemand interviennent sur 36 postes.

Nous n’avons pas encore de procédure ni de calendrier prévisionnel pour la rupture conventionnelle

Depuis la rentrée, il y a eu une démission de contractuel en monolingue, 34 démissions d’enseignants et 4 démissions de stagiaires. De plus, 240 AESH sont arrivés en fin de contrat et n’ont pas été renouvelés soit à l’initiative de l’administration, soit de l’agent.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com