Catégories
Actualité

Face au chaos, la défense du service public et des salaires, c’est maintenant !

Cette rentrée s’annonce chaotique, et les personnels, comme tous les salariés, vont vite se trouver pris à la gorge par l’augmentation incessante des prix. En plafonnant l’augmentation du point dans la Fonction publique à 3,5 %, le gouvernement cherche en réalité à imposer, au regard d’une inflation annuelle qui dépasse déjà les 6%, un nouveau recul de la rémunération.

Le président de la République promet encore pire en déclarant vouloir réactiver le projet de réforme des retraites et en annonçant de manière provocante « la fin de l’abondance et de l’insouciance » !

Mais où est l’« insouciance » ? Du côté de ceux qui veulent que tous les élèves soient instruits ou du côté du ministre de l’Éducation nationale qui déclare : « Nous faisons au mieux, nous devons faire avec la situation qui est tendue. » ? Mais d’où vient la « situation » ? Elle ne tombe pas du ciel, c’est le résultat de la politique menée depuis des années et avec laquelle le même ministre refuse de rompre !

M. le ministre, la situation n’est pas « tendue », elle est catastrophique !

Ce sont des milliers de classes surchargées, des milliers de classes qui seront à la rentrée ou en cours d’année sans enseignants statutaires. Ce sont 4000 postes non pourvus dans les concours d’enseignement du premier comme du second degré. Et le ministère accentue encore la casse du statut en organisant des « job dating » pour recruter des contractuels !

Face à cette situation intenable, le ministre a annoncé la mise en place d’un concours exceptionnel au printemps prochain pour titulariser les contractuels, répondant en ce sens à une revendication portée par la FNEC FP-FO. Il reconnait ainsi la nécessité de recruter des personnels sous statut, alors que l’on manque partout d’enseignants. Mais pourquoi ne pas l’organiser dès maintenant ? Pourquoi ne pas recruter dès maintenant les personnels titulaires nécessaires (listes complémentaires, concours exceptionnels…) ?

A la rentrée, regroupons-nous pour les revendications !

La FNEC FP-FO se félicite de la mobilisation des lauréats pour le recrutement de toutes les listes complémentaires qui a commencé à faire reculer le ministre : on continue !

Plutôt que de participer à un énième « grand débat », la FNEC FP-FO invite tous les personnels à se réunir en heure d’information syndicale dès la première semaine de rentrée pour organiser la mobilisation sur
les revendications :
➢ Création de tous les postes nécessaires !
➢ Utilisation de l’intégralité des listes complémentaires et leur réabondement !
➢ Recrutement statutaire à Bac +3 (Bac +4 pour l’agrégation) avec formation professionnelle sous statut ! Mise en place de concours exceptionnels tout de suite !
➢ Titularisation immédiate de tous les contractuels qui le souhaitent !
➢ Réintégration de tous les personnels suspendus !
➢ Un statut pour les AESH et les AED !
➢ Non à la vie chère : ouverture immédiate de négociations pour la revalorisation du point d’indice a minima à hauteur de l’inflation et pour le rattrapage des pertes depuis 2000 !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com