Catégories
Actualité départementale

Grève du 13 janvier : une mobilisation massive dans le Bas-Rhin

Plus de 150 personnes à Haguenau, 1 000 personnes à Strasbourg : la mobilisation a été à la hauteur de la colère qui règne dans les écoles bas-rhinoises.

A l’issue de la manifestation strasbourgeoise, une délégation intersyndicale a été reçue par la Rectrice pendant 1h30 (FO était représentée par Yannick LEFEBURE).

FO a tout de suite demandé à la Rectrice de respecter et de faire respecter l’état de droit car la communication cacophonique administrative prenant appui sur les JT de 20h met les collègues en porte-à-faux avec la réglementation alors que les textes officiels ne sont pas mis à jour.

La Rectrice a dû présenter ses excuses devant cet état de fait.

FO lui a rappelé l’obligation de l’Etat employeur de protéger ses agents publics. Or, qu’a fait le Ministre depuis 2 ans pour sécuriser les écoles, les collègues et les élèves ? Il est inacceptable que nos collègues soient contraints d’acheter les masques sur leurs deniers propres afin de se sentir protégés face à la pandémie. D’autre part, où sont les capteurs de CO2 promis depuis tant de mois ainsi que les purificateurs d’air ? Quid des recrutements sur les listes complémentaires pour faire face à la pénurie d’enseignants ?

Vous pouvez agir sur plusieurs paramètres pour répondre à nos revendications.

Rectrice : j’entends ce que vous dites mais il faut bien admettre que je n’ai aucun budget pour acheter des masques adaptés !

FO : votre réponse est inaudible car le Ministre a rendu lors des 3 dernières années plusieurs centaines de millions d’euros sur le budget qui lui avait été alloué. Et maintenant, vous nous dites que le budget n’est pas là ? Allez-vous ouvrir les listes complémentaires des concours pour faire face à cette pénurie d’enseignants ?

Rectrice : je ne suis pas autorisée à le faire pour le moment. Nous faisons appel aux listes complémentaires uniquement lorsque nous sommes confrontés à une démission !

FO : c’est donc le Ministère qui bloque ! Nos fédérations nationales vont agir en ce sens lors de l’audience avec le 1er ministre.

Par ailleurs, la Rectrice a annoncé la suspension totale des constellations. Les rendez-vous de carrière et les visites de classes dédoublées ne peuvent avoir lieu que si les deux parties sont d’accord.

Pour elle, il ne s’agit pas de créer du conflit par les temps qui courent.

FO : suite à notre audience intersyndicale, vous n’avez rien à nous annoncer en termes de mesures de protection pour les enseignants, les élèves et les écoles. Je doute fortement que la colère retombe chez nos collègues. Nous ferons le point avec nos fédérations nationales suite à l’audience avec le 1er ministre mais en l’état, nous continuerons la mobilisation.