Catégories
Actualité départementale

Chaos dans les écoles : les consignes du Snudi-FO !

Alors que les ordres et contre-ordres se multiplient dans le département de la part de l’institution, le Snudi-FO donne quelques consignes syndicales simples à mettre en œuvre dans nos écoles.

En cas de pression : contactez-nous immédiatement !

Les élèves viennent ou repartent de l’école au gré des résultats des tests Covid en fonction de la disponibilité des parents à n’importe quel moment de la journée

Le directeur académique (inspecteur d’académie) a indiqué hier en CHSCTD qu’il préconisait un retour en classe seulement le lendemain.

Vous pouvez informer les parents (à l’oral) qu’il est plus judicieux d’attendre 1 jour avant de passer un test (temps d’incubation plus important). Vous indiquez que le retour en classe ne pourra se faire que le lendemain et que l’accueil des élèves se fera de préférence le matin à 8h20 et l’après-midi à 13h20. En dehors de ces plages horaires, les enseignants ne sont pas déchargés pour accueillir les élèves au portail.

Les directeurs sont sommés d’assurer le suivi des résultats des tests des élèves

Cela ne relève absolument pas de leurs compétences et de leurs prérogatives. Un arrêté du Conseil constitutionnel du 9 novembre à censuré l’accès des chefs d’établissement et des directeurs d’école au statut virologique des élèves. Ce travail n’est donc pas obligatoire !

En cas d’annonce du résultat positif d’un élève présent en classe, l’enseignant se retrouve à ne plus pouvoir faire classe pour devoir appeler tous les parents afin de leur demander de venir chercher leur enfant au plus vite pour le faire tester

Vous appliquez le protocole ministériel qui s’impose à vous. La priorité est la sécurité des élèves et des personnels. Il convient en effet de faire évacuer le plus vite possible tous les élèves présents, en isolant en priorité l’élève « positif ».

Des parents refusent de venir chercher rapidement leur enfant

Vous informez l’IEN de la situation. Vous isolez les élèves restants pour éviter les contacts rapprochés. Vous informez les parents que les apprentissages sont suspendus et que leur enfant a été placé en isolement sous responsabilité dans l’école. Vous expliquez que vous appliquez les consignes du protocole établi et que cela n’est pas de votre responsabilité !

Les directeurs et l’équipe sont en 1ères lignes face au mécontentement légitime des parents qui doivent quitter leur travail

Vous n’êtes pas responsable de cette situation imposée par le ministère. Vous informez l’IEN en cas d’incident. En cas d’agression physique ou verbale, vous faites immédiatement une fiche DGI et vous demandez la protection juridique. Contactez le syndicat qui vous donnera la marche à suivre.

Vous subissez une pression pour assurer à la fois l’enseignement en présentiel et la continuité pédagogique pour tous les élèves absents

Votre mission est d’assurer en priorité l’enseignement en présentiel. La continuité pédagogique ne peut s’appliquer que si votre classe est fermée. Rappelons que la notion de « télétravail » n’existe pas dans notre profession et que le travail à distance ne peut relever que du volontariat de l’enseignant. Lors de la séance du CHSCTD du 9 décembre, ces dispositions réglementaires ont été rappelées à l’IA-DASEN.

Vous n’êtes pas responsable de la dégradation de la situation qui vous empêche de pouvoir suivre votre progression et votre programmation !

Votre IEN vous oblige à répartir les élèves dans d’autres classes en cas d’absence non remplacée d’un ou plusieurs collègues de votre école

La nouvelle FAQ est très claire (page 8) : « à partir du niveau 3 / niveau orange, la limitation du brassage entre les classes s’impose. Les élèves ne peuvent donc être répartis dans les autres classes»

Une classe non remplacée = une classe fermée ! Cette disposition a été rappelé par l’IA-DASEN lors du CHSCTD d’hier.

Une consigne verbale d’un IEN ne peut remettre en cause cette consigne ministérielle et du coup engager la responsabilité des équipes !

Les directeurs et leurs adjoints ne sont pas responsables de ce manque de remplaçants. C’est au ministère d’assumer les conséquences de son refus, depuis des années et malgré nos demandes répétées, d’abonder la brigade de remplacement.Saisissez immédiatement le SNUDI FO 67 qui interviendra auprès de l’IEN et de l’IA.

Et concernant la piscine ?

C’est le conseil des maîtres qui décide et personne d’autre !

Rappel de la FàQ : les activités physiques et sportives sont autorisées en extérieur ainsi qu’en intérieur pour les activités de basse intensité compatible avec le port du masque et les règles de distanciation.

Alors à moins de trouver des masques aquatiques…. ou des tubas Covid… vous avez quelques arguments sous le coude pour résister aux pressions éventuelles !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com