Catégories
Actualité départementale AESH

Manque d’AESH : remplissez l’enquête en ligne du SNUDI-FO !

Moins de trois jours après la rentrée, de premières écoles nous signalent un manque d’AESH. Les élèves en situation de handicap, n’ont ainsi pas la totalité des heures d’accompagnement auxquelles ils ont le droit (accompagnement individuel) ou voient (pour les élèves bénéficiant d’un temps d’accompagnement mutualisé) leur temps d’accompagnement réduit à quelques heures …

C’est la conséquence de la mise en place des PIAL qui organisent la mutualisation-diminution de l’accompagnent des élèves en situation de handicap en affectant notamment les AESH sur plusieurs écoles.

Les collègues doivent déjà gérer la pénurie d’AESH, à la place de ceux qui la mettent en œuvre, et sont contraints de choisir, en dehors de tout cadre légal à quel élève enlever l’accompagnement humain auquel il a droit.

Les AESH, servant de bouche trou à droite et à gauche, envoyés ici, là (et encore plus loin) voient leurs conditions de travail encore plus dégradées qu’elles ne le sont déjà !

Cette situation est violente, scandaleuse et incompréhensible. Elle constitue une insulte faite aux élèves en situation de handicap et à ceux qui travaillent au quotidien pour qu’ils apprennent.

Au cours de l’année, cette situation qui remet en cause la sécurité et la santé des élèves et des enseignants et la qualité de la scolarisation des élèves en situation de handicap ne fera qu’empirer : chaque nouvelle notification dégradera un peu plus la situation actuelle

Le Snudi-FO refuse de se résigner face à une telle situation et propose aux collègues de recenser les besoins en AESH en remplissant l’enquête ci-dessous :

Le Snudi-FO se tient prêt à intervenir auprès de l’IA-DASEN, des IEN, au côté des enseignants, des AESH, des parents d’élèves pour que toutes les demandes soient satisfaites.

Le Snudi-FO revendique :
– Des affectations d’AESH à hauteur des besoins de manière à ce que chaque élève en situation de handicap bénéficie de l’accompagnement nécessaire !
– L’abandon des PIAL !
– Un vrai statut et un vrai salaire pour les AESH !
– La création de postes d’enseignants spécialisés et de places dans les établissements sociaux et médico-sociaux !