Catégories
Actualité nationale AESH

RENTRÉE 2021 : TOUT LE TERRITOIRE SERA ORGANISÉ EN PIAL

La Loi n° 2019-791 du 26 juillet 2019 pour une école de la confiance a créé les PIAL (Pôles Inclusifs d’Accompagnement Localisés). Ces pôles ont des conséquences à la fois sur les conditions de travail des personnels qu’ils soient AESH et enseignants mais également sur la prise en charge et l’accompagnement des élèves en situation de handicap.
« Des pôles inclusifs d’accompagnement localisés sont créés dans chaque département. Ils ont pour objet la coordination des moyens d’accompagnement humain au sein des écoles et établissements scolaires de l’enseignement public et de l’enseignement privé sous contrat. Ils constituent des pôles ressources à destination de la communauté éducative ; ils associent à cet effet des professionnels de santé et les gestionnaires des établissements et services médico-sociaux. »
Titre I, Chapitre IV, Article 25 de la loi n° 2019-791 du 26 juillet 2019 pour une école de la confiance.

Mutualisation et flexibilisation des AESH au sein d’un territoire, le PIAL …

Les PIAL imposent la flexibilisation des conditions de travail des AESH qui sont désormais affectés au sein d’un de ces pôles dans lesquels ils peuvent être appelés à se déplacer en fonction des besoins.
Une dotation d’AESH est attribuée à chaque PIAL que le coordonnateur est chargé de répartir en fonction des besoins.
On se retrouve ainsi avec des AESH déplacés d’une école à l’autre en fonction des urgences, du jour au lendemain sans prendre en compte les conséquences au niveau professionnel et personnel…

… et baisse du nombre d’heures d’accompagnement des élèves

Les PIAL permettent désormais de réduire drastiquement la prise en charge des élèves en situation de handicap : il n’est plus question de partir des besoins des élèves mais de partir d’un nombre d’heures globalisées attribuées au PIAL.
Des milliers d’enfants se voient aujourd’hui privés de l’accompagnement dont ils ont besoin.
Dans certains PIAL, il manque des dizaines d’heures d’accompagnement des élèves. A charge aux équipes enseignantes et aux AESH de s’adapter à cette pénurie de moyens.