Catégories
Actualité nationale

Réunions « Crise sanitaire » avec le Ministre de l’Education et la Ministre de la Transformation de la fonction publique : ce qu’il faut retenir !

Ce qu’il faut retenir du Rendez-vous « Education nationale » :

La délégation de la FNEC FP-FO était composée de son secrétaire général et du représentant FO au CHSCT ministériel.
1) Respect des CHSCT :
La FNEC FP-FO a dénoncé l’absence de réunion des CHSCT et rappelé l’obligation faite au ministre de les réunir pour consultation avant de prendre des décisions d’ordre sanitaires. Les réunions préalables des CHSCT sont non seulement règlementaires mais elles seraient utiles afin d’éviter que les mesures prises soient inapplicables comme c’est le cas actuellement pour la mise en œuvre du protocole.

2) A propos des annonces gouvernementales :
Du coup, les annonces faites jeudi ne sont pas compréhensibles. Pour savoir qui est cas contact il faut désormais un mode d’emploi. Plus personne ne comprend rien.
La FNEC FP-FO dénonce également les mesures prises notamment sur l’EPS qui visent à priver les élèves d’une partie de leur enseignement, alors que dans le même temps les élèves continuent à être entassés à plus de 30 dans les salles de classe.
La FNEC FP-FO met cette mesure en rapport avec les mesures sur la restauration scolaire. Déjà, dans les établissements, des gymnases sont réquisitionnés pour servir de « cantines ». Nous avons demandé que les ORS des personnels ne soient pas impactées par ces décisions qui peuvent allonger les temps de restauration, les interclasses, voir les journées pour les élèves. Elle a demandé que cela ne soit pas prétexte à une nouvelle réduction du droit à l’enseignement.
Alors que nous constatons que les CHSCT, les CT et les CAP se déroulent très souvent en distanciel, ce qui vise à empêcher que les revendications des personnels soient défendues correctement, nous constatons que les réunions pour mettre en place les « constellations » ne posent aucun problème. FO a demandé le rétablissement du droit syndical, et notamment des Heures d’Informations Syndicales annulées par le Recteur d’Aix-Marseille. FO cite également le cas d’un département qui organise un exercice départemental PPMS avec confinement.
Pour que les mesures soient comprises, elles doivent être cohérentes.

3) A propos de la protection des personnels :
La FNEC FP-FO a donc rappelé que le Ministre ne respecte toujours pas ses obligations d’employeur :
 Les masques fournis ne sont toujours pas des EPI. La FNEC FP-FO demande que les masques protecteurs soient fournis aux personnels qui en font la demande.
 La politique des tests est anarchique et incohérente. FO a souligné l’incohérence de l’attitude ministérielle. Le 29 juillet en réponse à l’avis du 3 avril qui demandait le dépistage généralisé comme préalable à toute reprise d’activité, le ministère a répondu : « Le dépistage systématique ne peut rendre compte d’une situation qu’à un instant « T », ne permettant pas de prémunir la communauté contre de nouveaux cas d’infection ultérieurs. »

La ministre s’est engagée à revoir la date de fin d’application de la suspension du jour de carence concernant la Covid 19 dès lors que la situation d’urgence sanitaire se prolonge et qu’il faille inciter à l’auto-isolement.

Ce qu’il faut retenir du Rendez-vous « Fonction publique » :

FO a insisté sur le caractère restreint de cette suspension ainsi que le refus de la ministre de ne pas avoir introduit une rétroactivité de la mesure.

  • Sur la question des congés non pris au regard de la situation de la crise sanitaire, la ministre est prête à regarder ce dossier et à nous apporter une réponse à la prochaine réunion en dehors de celle existante au travers du compte CET et du report des congés de 2020 sur l’année 2021. La ministre a dit : « je veux rassurer les agents en leur disant que les congés non pris ne seront jamais perdus ».

FO veillera à ce que cet engagement soit tenu.

  • Concernant le couvre-feu et ses conséquences sur les organisations de travail mais aussi sur le service public à maintenir dans cette période de crise, les chefs de service seront réunis pour se voir signifier des consignes claires, en termes d’horaire d’accueil du public et en termes d’organisation du travail des personnels.

FO a demandé que les chefs de services puissent faciliter le respect de ce couvre-feu pour l’ensemble des personnels en tenant compte bien sûr des missions de service public de chacun.

  • Sur la question des vaccins, le gouvernement a un calendrier qui privilégie l’âge et un rapport aux risques de vulnérabilité mais sans lien avec des statuts particuliers. Exceptés les personnels en EHPAD, les soignants, les pompiers, les personnels d’aide à la personne, qui seront prioritaires pour la vaccination quel que soit leur âge, Il n’y aura donc pas un calendrier spécifique pour les fonctionnaires.

FO s’interroge sur certains personnels en contact tels que les enseignants, les policiers et plus globalement, l’ensemble des personnels accueillant du public. Ils devraient à notre sens être également prioritaires dans le cadre de la campagne de vaccination et bien entendu sur la base du volontariat.

  • Le télétravail reste une priorité dans le cadre de cette crise sanitaire. Par ailleurs, les agents en situation de télétravail à 100% pourront sur la base du volontariat demander à faire une journée en présentiel chaque semaine.

FO a signalé les freins existants encore dans certains services à mettre en place le télétravail par manque de volonté de la hiérarchie mais aussi par défaut d’équipement.