Catégories
Actualité nationale

Covid19 : le Gouvernement maintient et amplifie ses mesures de dislocation : ça suffit !

Jeudi 14 janvier, le gouvernement a annoncé un train de mesures supplémentaires avec de nouvelles restrictions des libertés individuelles.

Tournant le dos aux revendications portées par les organisations syndicales qui depuis des mois demandent des moyens pour faire face, le gouvernement fait le choix de pérenniser, d’amplifier la déréglementation.

Quelles sont les mesures annoncées à l’Education nationale et dans l’Enseignement supérieur et la recherche ?
– Le ministre communique sur le dépistage des personnels et des élèves, mais nul ne sait dans quelles conditions, ni qui ferait passer les tests. Pour la FNEC FP-FO, cette nouvelle tâche ne peut incomber
aux personnels infirmiers de l’Education nationale qui sont déjà en nombre notoirement insuffisant pour assurer leurs missions essentielles.

– Les possibilités d’enseignement à distance organisées localement sont maintenues au lycée et étendues aux collèges en 4ème et 3ème, dégradant les conditions de travail des personnels et remettant en cause les conditions d’apprentissage des élèves.

– Les universités restent en quasi-fermeture malgré les conséquences terribles pour les étudiants et les personnels.

– Alors que les conditions d’apprentissage des élèves sont totalement inégalitaires, que les programmes nationaux volent en éclat, les modalités de déroulement en mars des épreuves de spécialité du baccalauréat sont communiquées dans les académies.

– Les nouvelles consignes de non-brassage des élèves à la cantine entrainent un casse-tête organisationnel de plus et pourraient justifier des modifications d’horaires, des utilisations de salles de classe pour de la restauration.

– Les activités sportives sont interdites en intérieur entrainant de fait l’annulation de nombre de ces apprentissages…

Tout est renvoyé à la « débrouille » locale, plaçant les personnels dans des conditions de travail insupportables.

Dans le même temps, les ministres n’ont pas confiné leurs attaques contre l’Ecole, l’Université et les personnels : les suppressions de postes et les contre-réformes se poursuivent (Grenelle, liquidation du baccalauréat, démantèlement de l’Education prioritaire, dénationalisation de la
médecine scolaire avec la loi 4D…)

Ça suffit ! Assez de ces mesures qui disloquent nos missions, détruisent l’Ecole et l’Université !

Pour les créations de postes, pour la réouverture immédiate des Universités, pour le rétablissement du Bac avec ses épreuves nationales et terminales, contre le Grenelle du ministre Blanquer, pour une augmentation des salaires de tous les personnels : il y a urgence à se réunir pour faire valoir les revendications.

La FNEC FP-FO invite tous les personnels à préparer la grève du 26 janvier à l’appel de FO-FSUCGT-SUD-SNALC-SNCL, à se regrouper sur les revendications et à discuter des moyens de les faire aboutir.