Catégories
Instances nationales

Compte rendu de l’audience « Grenelle » avec le ministre Blanquer, le 16 novembre 2020

Notre compte rendu

JM Blanquer : Nous avons décidé d’une enveloppe de 500 millions d’euros. L’enveloppe budgétaire est de 500 millions, pour tous les personnels. Elle n’est que de 400 millions pour 2021, car la « prime d’attractivité » ne serait effective qu’à partir de mai 2021.

« Prime d’attractivité » (173 millions en 2021, 260 millions ensuite)
JMB : La moitié de cette enveloppe sera consacrée à une « prime d’attractivité » pour revaloriser les plus jeunes. Nous avons choisi après concertation avec les organisations syndicales de revaloriser jusqu’à 15 ans dans la carrière (scénario 3). 33 % des personnels de manière dégressive
(de 114 € à 14 € net par mois).

Prime informatique de 178 millions
JMB : La prime d’équipement informatique permet d’insister sur la dimension numérique du métier d’enseignant. Elle va de paire avec les Etats généraux du numérique. Elle s’élève à 150 € chaque année ce qui est significatif. Tous les enseignants sont concernés (RASED, psyEN compris)
mais pas les CPE.

Commentaire FO : L’attribution de cette prime ne permettrait-elle pas au ministre de tenir pour acquis que chaque enseignant dispose d’un équipement informatique à des buts professionnels, ouvrant la voie à la généralisation du télé-enseignement ?

Mesures catégorielles 45 millions en 2021, 51 millions ensuite
JMB : L’enveloppe pour les mesures catégorielles s’élève à 45 millions. Nous donnerons à nouveau la prime annuelle de 450 € pour tous les directeurs ce qui s’élève globalement à 21 millions d’euros. Nous « sanctuariserons » les décharges actuellement en vigueur pour les écoles de une à trois classes qui ne peuvent pas toujours être octroyées faute de moyens de remplacement. Cela correspond à 900 équivalents temps pleins. Nous ajouterons 600 équivalents temps plein pour améliorer le régime des décharges.

Commentaire FO : Ces 600 ETP seraient-ils soustraits de l’enveloppe des 400 millions ? Que resterait-il pour les autres personnels ?

JMB : On n’oublie pas les personnels administratifs.

Commentaire FO : Sans qu’on sache quand, combien ni quelle enveloppe.

Augmentation des taux de passage à la hors classe de 4 millions en 2021, 11 millions ensuite
JMB : Nous augmenterons le taux de passage à la hors-classe pour les enseignants de 17 % à 18 %. C’est complémentaire avec la prime d’attractivité puisque sont concernés les personnels les plus avancés dans la carrière.

Commentaire FO : Avec la logique du PPCR, des personnels sont exclus du passage à la hors-classe (ex-instituteurs, personnels mal évalués et qui ne peuvent plus se rattraper, car leur appréciation reste gravée dans le marbre).

JMB : Nous devons regarder les choses de manière globale. Les français ne comprendraient pas. Je ne veux pas entendre que les enseignants ne sont jamais contents, quoi qu’on fasse. Je ne le partage pas mais il faut que nous ayons un consensus. Je compte sur les organisations syndicales pour nous aider dans cet objectif ambitieux.
La suite du Grenelle, c’est les Etats généraux du numérique, la conférence sur le professeur du XXIème siècle, les ateliers du Grenelle.
A partir de février, il pourra y avoir un arbitrage sur la loi de programmation. Il n’y aura pas de contreparties en face. Nous voulons avoir une vision systémique pour moderniser l’Ecole.

Commentaire FO : La FNEC FP-FO maintiendra en toute indépendance, quoi qu’en disent le ministre et les soutiens qu’il parviendra à obtenir, de revendication d’augmentation des salaires : intégration des 49 points d’indices nets supplémentaires (+183€ comme les personnels
hospitaliers), dans la grille de tous les personnels titulaires sans contrepartie, et ouverture immédiate de négociations en vue d’un rattrapage de la perte de pouvoir d’achat subie depuis 2000, soit 20% d’augmentation de la valeur du point d’indice. La FNEC FP-FO n’acceptera aucune remise en cause de nos statuts.

Questions sanitaires :
Sur les questions sanitaires, le ministre n’a apporté aucune réponse aux revendications de créations de postes. Il a indiqué qu’il n’était pas opposé au fait d’élargir les mesures qu’il a prise dans les lycées.

Commentaire FO : Pour la FNEC FP-FO, ces non-réponses du ministre ne peuvent satisfaire les personnels confrontés aux classes surchargées et aux problèmes de remplacement. La FNEC FP-FO invite les personnels à amplifier les réunions de collègues, les assemblées générales, à lister leurs
besoins en termes de postes, de classes, à s’adresser aux parents d’élèves, à organiser la mobilisation pour porter ces revendications, si possible dans l’action commune, et discuter collectivement des suites à donner pour la satisfaction de toutes nos revendications