Catégories
Actualité nationale

Compte-rendu de la réunion au ministère sur la reprise du 2 novembre (hommage à S. Paty) avec les OS représentatives

Le représentant du ministre présente l’organisation du 2 novembre :
La demi-journée du lundi matin sera banalisée.

1er temps : échange entre les personnels. L’arrivée des élèves ne se fera qu’à 10h.
2ème temps : Reprise des classes avec des explications, des clarifications.

Des ressources pédagogiques seront mises à disposition (mercredi soir a priori) avec les éléments préconisés. Nous avons renoncé à la vidéo et laissons une certaine liberté. De même pour les modalités d’accueil des élèves avec un ou deux enseignants, nous laissons la liberté.

3ème temps : Recueillement avec lecture d’un texte de J. Jaurès et minute de silence. Ce sera effectué à une heure fixe partout (certainement entre 11H et 11H30). Nous souhaitons que les élus de la République soient présents lors de ce moment mais ils ne prendront pas la parole.

FNEC FP-FO : Attachée à la liberté pédagogique et à la laïcité, la FNEC FP-FO n’était pas demandeuse d’un cadrage ministériel pour la journée du 2 novembre. Nous mettons en garde contre toute instrumentalisation de la mort atroce de notre collègue à des fins politiques. La puissance publique ne doit pas se dédouaner de ses propres obligations afin de préserver l’École de la République de toute pression extérieure, ce qui passe par la défense des statuts, des CHSCT et de la liberté pédagogique individuelle.

Nous ne pouvons accepter que des collègues soient placés devant des difficultés dont ils pourraient être tenus pour responsables. Chaque enseignant doit pouvoir faire en fonction de ce qu’il estime devoir faire. Les demandes injonctives ne peuvent qu’être mal vécues, notamment compte tenu du contexte (réformes, situation sanitaire avec les mesures liberticides qui ont été prises…). La lecture d’un texte « obligatoire » est contraire au principe de liberté pédagogique, de même qu’une séance cadrée ou imposée. Nous ne pourrions comprendre qu’un rassemblement
groupé de tous les élèves et personnels soit imposé. Nous réaffirmons notre opposition à la présence d’élus, qu’ils prennent la parole ou pas. C’est l’inverse de la laïcité.

Nous demandons donc à nouveau de laisser aux personnels le choix des modalités de l’hommage rendu.

Nous avons quelques questions précises :
– La demande qu’une enquête du CHSCT départemental effectuée par la FNEC FP-FO a-t-elle reçue une réponse ?
– Si des élèves se présentant le lundi matin avant 10h, qui les prendra en charge ? Les garderies seront-elles ouvertes avant 8H30 ? Qu’en est-il des internes ?
– Tous les personnels doivent-ils être présents dès le lundi matin (même ceux qui n’ont pas d’heures de cours à ce moment-là) ?
– Vous indiquez que pour le deuxième temps pédagogique, des ressources seront proposées et pas imposées.

Pouvez-vous donc nous confirmer que cette séance se fera sur la base du volontariat et de la manière dont les personnels le décideraient ?
– Y aura-t-il obligation d’effectuer le troisième temps de manière groupée ?
– Si un élu prend la parole, qui l’empêchera de parler ?

Réponse du MEN (après avoir écouté l’ensemble des OS) :
Nous sommes assez sensibles au quasi-consensus. On fournira le kit d’outillage : des œuvres, des textes… Ces ressources seront adaptées à l’âge des enfants. Elles devront être utiles à tous pour préparer le recueillement. Les aspects sanitaires peuvent modifier les choses. Les conseils de défense se tiennent. Nous communiquerons les éléments mercredi soir.
Aucune autre réponse précise à nos questions, malgré nos relances.