Catégories
Instances départementales

CHSCTD jeudi 24 septembre : notre déclaration et les avis adoptés

Deux représentants Force Ouvrière (Jacques Pousse et Nicolas Robert) siégeaient hier après-midi lors du CHSCTD du Bas-Rhin alors que la crise sanitaire s’envenime et que les personnels ne sont toujours pas protégés correctement.

Vous trouverez ci-dessous notre déclaration liminaire offensive sur nombre de points d’actualités et les avis adoptés par le CHSCTD dont 3 déposés par Force Ouvrière à propos des masques, du recrutement urgent sur les listes complémentaires et sur le nouveau dispositif de formation « Constellations ».

Notre compte-rendu de la séance sera en ligne dès la fin de sa rédaction.

Les avis adoptés lors de la séance d’hier.

Tous les avis ci-dessous ont été adoptés à l’unanimité. L’administration doit y répondre !

Avis 2020-09-24 n°1

Considérant que les masques fournis par l’administration à la majorité des personnels ne représentent « ni un dispositif médical, ni un équipement de protection individuelle » comme cela est indiqué sur l’emballage,
Considérant les effets secondaires néfastes remontés par les personnels (problèmes cutanés, maux de têtes, toux sèche, beaucoup de buée sur les lunettes…),

Considérant que les masques chirurgicaux sont préconisés pour les personnels ayant une vulnérabilité, c’est bien parce qu’ils protègent mieux que les masques dits « grand public »,

Considérant désormais qu’il n’est plus obligatoire d’isoler les cas contacts d’un cas avéré, que les élèves sont le plus souvent asymptomatiques et qu’il suffit d’une déclaration sur l’honneur d’un parent pour attester du fait que l’enfant a consulté un médecin, le CHSCTD 67 exige pour tous les personnels du premier degré, un masque efficace et de taille adaptée pour limiter les risques de contamination au COVID 19. Les masques chirurgicaux doivent être disponibles pour tous les personnels. Des masques FFP2 doivent être proposés au personnel sur avis médical.

Avis 2020-09-24 n°2

Les spécialistes de la voix alertent sur les pathologies qui pourraient découler du port prolongé du masque en situation de travail. Non seulement les flux d’air sont ralentis mais le masque constitue une barrière à la propagation de l’onde sonore et oblige les personnels à un forçage laryngé qui à la longue peut entraîner des lésions.

Le CHSCTD67 demande que des mesures immédiates de prévention des risques liés à la voix (mise à disposition d’un amplificateur vocal de qualité, formation spécifique en lien avec le port du masque…), compatibles avec le protocole sanitaire de lutte contre la Covid-19, soient prises.

Avis 2020-09-24 n°3

Le protocole applicable dans les écoles et les EPLE indique que l’aération régulière des locaux est indispensable dans la lutte contre la propagation de l’épidémie de covid-19. Nombre d’écoles ou d’établissements ne disposent actuellement que de fenêtres dont l’ouverture a été bloquée en mode oscillo-battant, ce qui rend impossible une aération correcte des salles. Le CHSCTD 67 demande à M. l’IA-DASEN de rédiger et envoyer une note de service indiquant aux IEN, directrices et directeurs d’écoles, chefs d’établissement, qu’il est recommandé, dans la mesure du possible, de débloquer les fenêtres afin de permettre une ouverture complète et une aération suffisante des locaux.

Avis 2020-09-24 n°4

Le CHSCTD 67 constate que dans beaucoup d’établissements du second degré, la mise à disposition de gel hydro-alcoolique, financée sur fonds propres à l’établissement, n’est plus assurée depuis la rentrée scolaire. Dans certaines écoles, le gel hydro-alcoolique n’est plus à disposition du personnel. De plus, le nombre insuffisant de lavabos et points d’eau mis à disposition des élèves et personnels empêche la mise en œuvre du protocole sanitaire en ce qui concerne l’hygiène des mains.

Le CHSCTD 67 rappelle que l’État est responsable de la mise en œuvre du protocole et doit fournir aux établissements les moyens financiers d’y parvenir. Il demande à cet effet qu’une dotation spéciale de l’État soit attribuée à chaque établissement pour que du gel hydro-alcoolique soit disponible dans chaque salle de classe et chaque salle de travail réservée au personnel.

Avis 2020-09-24 n°5

Le protocole applicable dans les écoles et les EPLE indique que le port d’un masque « grand public » est obligatoire pour les personnels en présence des élèves et de leurs responsables légaux ainsi que de leurs collègues, tant dans les espaces clos que dans les espaces extérieurs3.

Le port du masque en  continu et sur des amplitudes horaires quotidiennes importantes (jusqu’à 10h), dans des espaces parfois insuffisamment aérés entraîne une  fatigue et une gêne importantes.

 Le CHSCTD 67 demande à l’IA-DASEN de préciser /rappeler par une note de service adressée aux IEN, directrices et directeurs d’écoles et chefs d’établissement, que les personnels peuvent retirer le masque dans les espaces extérieurs  et intérieurs lorsqu’ils sont aérés et ne sont pas en présence d’élèves et/ou de collègues et que la distanciation physique est possible.

Avis 2020-09-24 n° 6 : liste complémentaire

Le nombre d’absences non remplacées, entraînant des classes surchargées ne peut que s’amplifier au regard du nombre de remplaçants d’ores et déjà affectés au 22/09/2020. Le CHSCTD du Bas-Rhin demande à Monsieur le Directeur académique d’intervenir auprès de Madame la Rectrice pour le recrutement immédiat afin de couvrir tous les besoins en enseignants du 1er degré. 

Avis 2020-09-24 n° 7 : constellations.

Le CHSCT D, considérant l’impact sur les conditions de travail des enseignants et des CPC de la mise en place de la réforme de la formation qui impose un suivi par « constellations », demande des moyens de remplacement suffisants et le libre choix de la formation continue sur le temps de travail devant élèves et sur les animations pédagogiques avant la mise en place de ce dispositif.