Catégories
Actualité départementale

Reprise du 11 mai : compte-rendu de l’audience SNUDI-FO avec la ville de Strasbourg !

Ce jeudi 6 mai Mme Buffet adjointe au maire de la ville de Strasbourg en charge de l’éducation accompagnée de ses collaborateurs a organisé une réunion en visioconférence où elle a invité  les organisations syndicales dont le SNUDI-FO.

Mme Bazzo IA DASEN était également présente.

La ville a déjà rencontré les 7 inspecteurs des circonscriptions de Strasbourg avec les Responsables techniques territoriaux ainsi que les Responsables Périscolaire et les fédérations de parents d’élèves.

La ville va s’adresser aux enseignants le plus rapidement possible. Il serait temps !! Ainsi, Mme Buffet a répondu à nos questions sur l’application du protocole sanitaire dans les écoles.

Pour les personnes :

La ville de Strasbourg tient à ce que chaque élève soit muni d’un masque c’est pourquoi les services de la ville s’engagent à fournir par la poste sous enveloppe 2 masques lavables en tissus par enfant à chaque famille.

Un mode d’emploi sera fourni pour les utiliser et les laver. Mme Buffet assure que cela est primordial, les enfants seront appelés à venir avec à l’école. Ils devront les porter lors des déplacements dans l’école ainsi que dans la cour et pourraient les retirer lorsqu’ils seront installés à leur table.

A ce jour, aucune famille de la ville de Strasbourg n’a encore eu de masque !!!

C’est pourquoi Mme Buffet n’exclut pas l’idée que s’il y a un surplus de masque la ville pourrait en donner aux directeurs d’écoles afin qu’ils les distribuent aux enfants présents en arrivant jeudi 14 mai au matin.

Les masques pour les enseignants seront eux fournis par la DSDEN dés lundi directement auprès des directeurs.

A la question du SNUDI-FO : Est-ce que la ville va tester les enfants ainsi que son personnel ?

Mme Buffet répond qu’une délégation de pédiatres de la ville s’est rapprochée de l’ARS pour étudier cette question car selon eux certains types de test sont douloureux à faire passer aux enfants.

C’est pourquoi l’ARS étudie les modalités pour les tests ; c’est elle qui donnera la méthode et le moment où des tests seront réalisés sur les enfants et sur le personnel.

Le SNUDI-FO 67 rappelle que « pour assurer la sécurité et protéger la santé de tous, le CHSCTD 67 du 23 avril, le CHSCTM du 3 avril, ainsi que l’OMS préconisent un dépistage généralisé aux personnels et aux élèves comme préalable à toute reprise d’activité.« 

Les enseignants ainsi que le personnel non enseignant auront la charge de faire respecter les gestes barrières aux élèves.

A l’extérieur de l’école afin d’éviter les attroupements des parents et  des élèves un marquage au sol sera fait.

Ainsi,  les parents pourront respecter la distanciation sociale. Pour l’arrivée des élèves, un filtrage au portail devra être réalisé soit par le directeur ou un enseignant  qui donnera une noisette de gel hydroalcoolique à chaque  enfant afin qu’il puisse se désinfecter les mains avant de se rendre aux toilettes pour se laver les mains. Les entrée et les sorties seront à échelonner par niveau ainsi que les recréations en fonction de l’aménagement de chaque cour.

L’objectif étant que chaque groupe d’enfant n’en croise jamais un autre : c’est le principe des groupes « étanches ».

  • Pour les locaux :

La mise en place du protocole sera analysé classe par classe, école par école et aménagé selon l’espace par le directeur, les enseignants, le concierge, le responsable technique territorial et le responsable périscolaire.

Le nettoyage :

La ville assure que le  protocole de nettoyage à été réévalué avec les différents partenaires.

Pour les écoles dont le nettoyage est effectué par des agents de la ville, les services s’engagent à laisser un agent présent dans chaque école durant tout le temps de présence des élèves. Cette présence sera renforcée par l’arrivée d’autres agents avant et après la classe.

Mais Mme Buffet a d’ores et déjà assuré qu’il pourrait y avoir des manques de personnel.

Le SNUDI-FO invite tous les collègues qui constatent ce manque de personnel à faire remonter au plus vite aux services de la ville et à l’IEN de circonscription  par écrit : cela pourrait constituer un manquement grave au respect du protocole sanitaire !

Pour les écoles dont le nettoyage est effectué par des sociétés privées, les objectifs de nettoyage ont été définis mais la ville ne peut exiger ni le nombre d’agents disponibles  ni la présence  d’agents durant tout  le temps scolaire  sur site.  La ville assure que 2 nettoyage par jour au moins seront effectués dans ce cas-là !

Le SNUDI- FO regrette cela est insiste sur le fait que cela ne permet pas de respecter le protocole sanitaire !!!!

Pour les sanitaires, un urinoir sur deux sera condamné pour que les garçons soit à plus d’1 mètre les uns des autres tout comme pour les robinets. Le renforcement du nettoyage dans les sanitaires n’est pas possible après chaque passage d’enfant qui devra se laver les mains avant et puis après.

Aménagement :

Les mouvements de chaises, de meubles ainsi que le marquage au sol vont être réalisés par la ville et son personnel

  Les concierges, les Responsables périscolaire et Responsables techniques territoriaux seront présents sur les lieux avec le directeur et les enseignants lundi après-midi, mardi toute la journée et mercredi pour aider à la mise en place du protocole afin que tout soit prêt jeudi 14 mai.  La ville aura en charge toute la manutention.

Les enseignants auront à disposition des lingettes désinfectantes ou  une lingette bleue avec une solution désinfectante pour le petit matériel qui devra être désinfecté durant le temps scolaire.

Le périscolaire :

L’accueil le matin et soir qui se fait avec les associations sera à nouveau possible : une rencontre avec ces associations a  permis  la reprise de ce service.

La ville réfléchit encore comment repartir dans les locaux les différents groupes pour que les enfants ne soient pas mélangés et éviter le brassage.

Mme Buffet avoue que cela va être difficile !

Le service de cantine va être assuré de la manière suivante :

  •  Du 14 au 25 mai, la ville propose aux CM2 inscrits de venir avec un repas tiré du sac pris dans les salles de classes.
  • A partir du 25 mai, la ville proposera un repas froid standard ou végétarien pris soit dans une salle de restauration si l’école en possède une par petits groupe avec un nettoyage après chaque groupe soit dans les salles de classes si l’école n’a pas de salle de restauration. Les classes seront nettoyées par le personnel de la ville après chaque repas.

Le SNUDI-FO rappelle que le nettoyage des locaux ne fait pas partie des obligations de service des enseignants !

La ville s’interroge encore pour éviter les brassages de groupes durant ce temps car il y a la restauration mais également le temps de la récréation.

La pose méridienne sera donc plus longue pour permettre d’échelonner.

A l’issu de cet entretien le SNUDI –FO 67 n’a pas du tout été convaincu par les propos de Mme Buffet sur le respect et la faisabilité de ce protocole sanitaire. Beaucoup de manquements et trop de conditionnel dans ses propos !

Lorsque Mme Buffet dit que cette reprise est un entraînement pour septembre elle finit de nous convaincre que lors d’un entrainement il peut y avoir des ratés et que cela se fera au détriment de la santé des personnels et des élèves !

Le SNUDI-FO 67 invite tous les collègues à signaler par écrit à la hiérarchie tout manquement au protocole sanitaire et à remplir le registre santé et sécurité au travail sans attendre l’arrivée des premiers élèves le 14 mai.

Car, si le protocole n’est pas applicable ou pas respecté, l’école ne devra pas ouvrir !